Freeleau, la polyvalence en service au Haras de Margnat en 2022

07/03/2022
Fort de trois victoires en courses, notamment d'un Prix du Ministère de l'Agriculture à 37.5%, ainsi que d'une épreuve d'endurance sur 90 kilomètres, Freeleau tend aujourd'hui à se distinguer en tant qu'étalon dans ces deux registres des courses et de la compétition. Petit focus sur l'un des derniers fils directs de Mangarose à effectuer la monte, cette année encore au Haras de Margnat de Céline Feriaque Boudaud, en Corrèze.

Freeleau, un étalon Anglo-Arabe d'attaque pour cette nouvelle saison de monte en Corrèze, au Haras de Margnat de Céline Feriaque Boudaud

 

Polyvalence. Voilà un terme collant à merveille aux Anglo-Arabes. Car ces chevaux ont cette qualité... d'en avoir plusieurs justement ! Diverses cordes à leur arc leur permettant d'exceller dans bien des spécialités, des courses aux concours hippiques (complet et/ou de saut d'obstacles), en passant par la chasse à courre et l'endurance. Preuve en a été donnée - et bien donnée ! - par le passé avec un Anglo-Arabe à 50% (57.22% très précisément) répondant au nom de Freeleau. Un ancien représentant de Mme Serge Bellocq officiant aujourd'hui comme en étalon en Corrèze, au Haras de Margnat de Céline Feriaque Boudaud, parvenu à s'illustrer sur des distances allant de 1.600 mètres à 2.300 mètres sur un hippodrome... et même jusqu'à 90 kilomètres sur des circuits d'endurance !

 

Céline Fériaque Boudaud, l'étlonnière de Freeleau, en compagnie de ce dernier, au Haras de Margnat, en Corrèze

 

Entraîné à l'époque du côté de Pau (Pyrénées-Atlantiques) par le redouté et redoutable Jean-Pierre Totain, Freeleau est parvenu à s'immiscer sur la plus haute marche du podium de trois de ses quatres sorties en compétition. À Madrid tout d'abord, pour ce qui s'agissait d'ailleurs de sa toute première apparition sur un hippodrome, puis à Mont-de-Marsan, dans le Grand Critérium des Anglo-Arabes à 50%, où il dominait les bonnes Maline de la Brunie et Onyx de Roches, gagnantes à 3 ans, lors de cette même année de 2006, du Grand Prix des Pouliches à 50% pour la première citée et de la Poule d'Essai à 50% pour la seconde. Cette même Poule d'Essai à 50%, disputée sur l'hippodrome de La Teste-de-Buch, Freeleau s'en était classé second, avant de renouer avec la victoire au cours de l'automne, qui plus est à Tarbes, dans le convoité Prix du Ministère de l'Agriculture à 50%, dans lequel il défaisait le champion aux treize victoires (dont 2x Grand National à 37.5%, ndlr) devenu ensuite top étalon, Carghese des Landes.

 

Freeleau

 

Originaire des Hautes-Pyrénées, car étant né et ayant grandi chez Liesbeth & André Ducos, et résultant du croisement entre Mangarose et une mère par Fayriland II, Freeleau est le troisième élément d'une fratrie composé de quatre autres produits, tous vainqueurs. Parmi eux, Freelance, sorti lauréat de la Poule d'Essai ainsi que du Grand Critérium des Anglo-Arabes à 50%, mais aussi Free Teuz, victorieuse quant à elle du Prix d'Essai à 37.5%, ainsi que Freeboard, gagnant du Critérium des Jeunes à 37.5% et du Prix Pierre & Benoît Vergez. Petit-neveu des excellents Jolie Mars (Prix du Ministère de l'Agriculture et Omnum à 25%; étalon), Farkour (Prix du Ministère de l'Agriculture à 25%) et Faramisa (Grand Steeple-Chase des Anglo-Arabes), Freeleau est également un oncle de Free Volo, un vainqueur du Prix Pierre Vergez à Bordeaux s'étant également classé sur le podium des Prix du Ministère de l'Agiculture à 37.5%, Caroline de Freycinet ainsi que du Grand Prix d'Aquitaine.

 

Freeleau, un coeur à prendre en cette saison de monte 2022 chez les étalons Anglo-Arabes

 

En station depuis 2021 au Haras de Margnat (Céline Feriaque Boudaud), et malgré le fait de n'avoir que peu sailli depuis ses débuts comme reproducteur, en 2007, Freeleau peut néanmoins se targuer d'avoir produit quelques gagnants, comme Dowina Trois, gagnante à Toulouse, Big Ben du Castet, lauréat à Mont-de-Marsan, Don Eduardo, vainqueur à Agen du Prix du Conseil Régional d'Aquitaine, ou encore Fendue, sortie triplement victorieuse en plat, à Tarbes, Dax et Gramat, en plus d'avoir terminé deuxième du Grand Prix des Pouliches à 37.5% et de la Coupe des Anglo-Arabes à 37.5%. Vainqueur en endurance, il peut également se targuer d'avoir une production classée en CEI ** (Compétition Internationale d'Endurance, ndlr) ainsi qu'en CSO (Concours de Saut d'Obstacles, ndlr), dressage et CCE (Concours Complet d'Équitation, ndlr). Beau cheval d'1m60 au garrot, très typé, Freeleau est proposé en 2022 au tarif de 800€ HT/PV la saillie monte en main (disponible aussi en IAC).

 


On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article