Anglo-Arabie: Kissmelande montre les crocs pour 2020

16/03/2020
Après une probante deuxième place pour sa rentrée sur l’hippodrome de Mont-de-Marsan, Kissmelande a atteint son premier objectif de la saison en faisant sien le Prix Xavier de Watrigant disputé ce samedi à Toulouse. De bon augure pour cette femelle de 5 ans, issue d’une magnifique lignée Anglo-Arabe, en vue des gros morceaux réservés à la race plus tard dans la saison 
 
Kissmelande et William Smit, lauréats du Prix Xavier de Watrigant ce samedi à Toulouse
 
 
Fort d’un lot composé de treize partants, mais faible en terme de spectateurs dû aux restrictions liées à l’épidémie de Coronavirus COVID-19 qui sévit sur notre territoire, le Prix Xavier de Watrigant constituait l’un des premiers temps forts de la saison pour les chevaux Anglo-Arabes de 4 et 5 ans et venait clôturer la réunion de courses de ce samedi sur l’hippodrome de la Cépière à Toulouse. Une épreuve qui est tombée dans l’escarcelle de Kissmelande, une jument de 5 ans qui défend la casaque et l’entraînement gersois de Marguerite Prunet-Foch.
 
 
 
Marguerite Prunet-Foch, encadrant deux de ses pensionnaires un jour de courses au Dorat
(Crédit Photo: Marguerite Prunet-Foch)
 
 
D’un naturel fougueux, la fille de Gentlewave et Bioutylande a été très bien montée par son partenaire, William Smit, qui est parvenu à la détendre à l’arrière-garde avant de la rapprocher en progression à la corde, à la sortie du tournant final, puis de lui demander de produire son effort en pleine piste, un effort qu’elle a très bien prolongé pour dominer la situation à 100m du but. Une course d’attente également pratiquée par Galyléo de Palmas (Sea’s Legacy) mais qui a choisi l’option de rester calé le long de la corde dans la phase finale, se montrant très courageux pour priver la rentrante Mission Pepper (Montmartre) du premier accessit d’un petit nez seulement.
 
 
 
Kissmelande, Marguerite Prunet-Foch et William Smit: trois noms à retenir en cette année 2020
 
 
Kissmelande est issue d’une très belle lignée maternelle d’Anglo-Arabes. En effet, sa mère, Bitouylande, avait notamment gagné le Prix d’Essai de Dax avant de devenir poulinière. La grand-mère, Keenlande, avait également remporté deux courses au cours de sa carrière sportive avant de s’illustrer en tant que « maman » en mettant au monde les bonnes Uniklande, lauréate à six reprises en plat (Critérium des Jeunes à Toulouse et le Prix du Ministère de l’Agriculture à Tarbes) et en obstacles, et Astridlande, excellente Anglo d’obstacles titulaire de 6 victoires et 5 places en 11 sorties, la plupart ayant été glanées  dans son « jardin » de Pau, comme la Coupe des Anglo-Arabes 2016. À noter que Keenlande est la propre sœur de Freeland, un gagnant de la Poule d’Essai des 25% à La Teste et du Critérium de Tarbes, devenu ensuite étalon et père d’un certain Fairplay du Pécos, lauréat de l’Arc de Triomphe de l’Anglo-Arabie à Longchamp en 2011, ainsi que de Marruti, la jument de fer de feu la Marquise de Moratalla lauréate de 13 de ses 18 combats, gagnante elle aussi du Grand Prix des Anglo-Arabes à Longchamp en 2004. Une souche extraordinaire dans laquelle on retrouve, outre Freeland, d’autres très bons éléments de l’élevage de François Maillot comme Crazylande (Grand Prix des AA à Longchamp et Coupe des AA à 25% de Pompadour) ou encore Islande Pontadour (Grand Critérium des AA à 25% de Mont-de-Marsan).
 
 
 
Astridlande, après son sacre dans la Coupe des Anglos-Arabes, à Pau
 
 
Née dans les prés de Cyril Cauhape de l’EARL de Pourquarens dans les Hautes-Pyrénées, Kissmelande vient parachever la folle semaine de Gentlewave, étalon officiant à Yorton Farm Stud dans le Pays de Galles. En effet, l’un de ses fils, Easysland, est venu dominer de la tête et des épaules la vedette Tiger Roll mercredi dernier dans le Glenfarclas Cross-Country Chase lors du prestigieux festival de Cheltenham, devenant ainsi la nouvelle coqueluche de la discipline du cross-country des deux côtés de la Manche. Un étalon qui s’affirme au fil des saisons, en obstacle notamment, mais également chez les Anglo-Arabes, lui qui, outre Kissmelande, est le père de Flint du Pécos, représentant de Francis Montauban lauréat de la Coupe des Anglo-Arabes – Grande Course de Haies des 3 ans le jour de Noël 2018 puis du Grand Steeple des AA de 5 ans au début de l’année sur l’hippodrome palois.
 
 
 
Gentlewave
 
 

Deuxième de l'estimée Mawave en débutant dans le Prix de Laloubère à Tarbes et lauréate dès sa deuxième tentative sur l’hippodrome de Pompadour, Kissmelande n’est ensuite jamais sortie de l’argent, si on excepte sa sixième place dans l’Omnium des Juments en août dernier à Tarbes. Au vu de sa victoire acquise ce samedi, on peut légitimement penser que la représentante de Marguerite Prunet-Foch, dont la majorité de l’effectif est constituée de chevaux Anglo-Arabes, est à l’orée d’une saison 2020 de toute beauté, et ne sera que plus déterminante au moment d’entamer une nouvelle carrière de poulinière pour ainsi faire fructifier cette formidable lignée à l'origine de tant de champions de l'Anglo-Arabie. 


On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article