Conan Doyle vainqueur pour sa rentrée ? Élémentaire, mon cher Watson !

28/01/2020
 Absent pendant 527 jours, Conan Doyle n’a pas tremblé pour sa réapparition, s’imposant d’emblée sur un parcours qu’il ne connaissait pas, celui des 4.100m du cross palois. L’élève de Thomas Fourcy, dont c'est le premier succès dans la discipline du cross, est un pur produit de l’élevage Le Tellier, un nom bien connu de l’Anglo-Arabie, et met une nouvelle fois à l’honneur la casaque de Magalen Bryant en ce meeting de Pau 2019-2020.
 
Il s'en sera fallu d'une tête, mais ce sont bien Conan Doyle et James Reveley qui remportent la palme !
 
 
 
 James Reveley et Thomas Fourcy, tout sourire après la victoire de Conan Doyle
 
Il y a un adage dans les courses qui dit qu’il faut toujours se méfier d’un cheval faisant sa réapparition sur un hippodrome après une longue absence, qui plus est dans la discipline du cross-country, ce laps de temps ayant généralement permis au cheval de bien se mécaniser sur les gros obstacles et d’être prêt à effectuer d'emblée une belle rentrée. Chose que n’a pas loupé Conan Doyle, l’une des stars des Anglo-Arabes dans sa jeunesse, qui est sorti vainqueur du Prix Elie de Malet ce mardi (Cross-Country pour Anglo-Arabes, 4.100m) après plus d’un an et demi d’absence.
 
 
Conan Doyle, sous pavillon Le Tellier, avant d'arborer celui aux bords bleu et rouge de Magalen Bryant
 
Entraîné en terre sainte par Thomas Fourcy à La Palmyre, à côté des maîtres-entraîneurs Nicolle, Macaire et Chaillé-Chaillé, des hommes qui aiment façonner les Anglo-Arabes, le fils de Kap Rock s’est rapidement porté aux commandes de l’épreuve avant de temporiser en milieu de parcours puis d’accélérer sèchement à l’amorce du dernier tournant, résistant tout le long de la ligne droite à l’excellent retour du représentant d’Éric Papon, Catsou des Maj. Le beau bai de 8 ans, favori de l’épreuve, n’a pas déçu ses nombreux preneurs et soigne encore plus ses statistiques (3 victoires et 13 places pour 16 sorties publiques).
 
 
Kap Rock, le père de Conan Doyle
 
Conan Doyle met encore à l’honneur l’élevage de Patricia Le Tellier en ce meeting de Pau 2019-2020, elle qui vit un véritable rêve avec la lignée maternelle de ce cheval. En effet, hormis Conan Doyle, Acapella a également produit le dernier vainqueur de la Coupe des Anglo-Arabes, Allan Poe, invaincu en deux courses et lui aussi entraîné par Thomas Fourcy. Leur grand-mère maternelle, Aurellia, gagnante de trois courses, a donné les bons Pivolo (5 victoires en obstacle, dont le Prix Roger de Vazelhes à Pau) et Youmbada (1e du Grand Prix d’Aquitaine à Bordeaux pour Bruno de Montzey), qui n’est autre que la mère de la « Zenyatta des Anglo-Arabes », Zenetta. À l’âge de 3 ans, cette dernière a remporté l’Arc de Triomphe de l’Anglo-Arabie, le Grand Prix des Anglo-Arabes, sur l’hippodrome de Longchamp pour le trio Le Tellier-de Montzey-Martin. Une belle famille donc, dont l'histoire a commencé il y a plus de 40 ans et que nous avions pris plaisir à partager avec vous:
 
RETROUVEZ L'HISTOIRE DE CONAN DOYLE SUR  WWW.ANGLOCOURSE.COM
 
 
 
Zanetta, grande championne des Anglo-Arabes, aux côtés de sa propriétaire-éleveuse, Patricia Le Tellier
 
 
La famille Le Tellier est très liée à Guillaume Macaire du fait que les deux rejetons d’Acapella sont issus de deux étalons portant la marque du maître royannais, Allan Poe étant un fils de Nicaron, et Conan Doyle de Kap Rock, mais également par l'intermédiaire de Coehlo, autre Anglo-Arabe de talent, spécialiste du cross de Pompadour et fils d'un autre étalon labellisé Macaire, Kapgarde.
 
 
Coelho, le roi du cross de Pompadour, lui aussi associé au British James Reveley
 
 
Pour la petite histoire, les deux frères tirent tous deux leur nom de fameux auteurs : Edgar Allan Poe pour le benjamin et Sir Arthur Conan Doyle, l’auteur de Sherlock Holmes, pour l’ainé. Une famille faite pour sauter ? Élémentaire, mon cher Watson !

On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article