Il faut aller au Grand Show Anglo. Mais pourquoi ?

21/09/2016
 La 3e édition du Grand Show Anglo qui aura lieu à La Teste jeudi 22 septembre (début à 9H30) au lendemain d'une soirée qui s'annonce très animée, doit susciter beaucoup d'intérêt. En tout cas beaucoup plus qu'avant. Mais pourquoi donc, peut se demander le bon peuple de France..


VOIR LE CATALOGUE DU GRAND SHOW ANGLO

 

Pas des blabla, des résultats

On aime bien les chevaux quand ils sont beaux, mais aussi quand ils ont bons. Et vu que les concours de modèles sont tous des supports de marché à l'amiable, il est impératif, comme pour les ventes publiques, que les clients y trouvent leur compte, c'est à dire des chevaux qui gagnent des courses. Concernant le Grand Show, c'est plutôt bien parti. Car le champion des mâles de l'édition inaugurale de 2014, Shrek (Full of Gold), a remporté l'année suivante le Grand Prix des Anglos à Longchamp, à 3 ans face à ses aînés. Quant à la championne des femelles, Clash Forez (Gris de Gris), elle a elevé 2 épreuves majeures du programme cette année à Toulouse puis Vichy. Et puisque les courses d'anglos sont très bien dotées, cette Clash Forez a glâné, en 5 sorties en 2016, plus de 60.000 € de gains...Dans la génération des 3 ans, une bonne partie des meilleurs qui sont déjà sortis était présent au concours 2015.

La question qui reste posée, et qui intéresse principalement les acheteurs potentiels, est de savoir si les éleveurs possédant les meilleurs pédigrées sont réellement vendeurs, à des tarifs raisonnables. Mais pour le savoir, le mieux est de venir au moins une fois et de demander sur place !

 

 

 
Un syndicat qui bouge et même qui marche
 
Ca peut faire bizarre de parler d'un Syndicat, ou d'une Association, et de dire qu'elle est unie tellement cela parait difficile ou rare. Pourtant, derrière un Président qui fait l'unanimité de gré plus que de force, il faut bien reconnaitre que les membres du Syndicat AngloCourse rament dans le même sens ! Et surtout ils agissent sans palabre puisqu'indemne des pourtant habituels vieux schnocks qui, tels des syndicalistes anthentiques à grosse moustache, sont contre tout sans bien ne jamais rien proposer ni faire. Donc, logiquement, ça marche. Par exemple, malgré l'attachement culturel, traditionnel, voire sentimental, ils ont su quitter Tarbes et sa cour du Haras National où avait lieu l'ancien Concours Elite, pour créer sur l'Hippodrome de La Teste, un des poumons actifs du sud-ouest, le Grand Show Anglo. Il y a beaucoup d'autres éléments mais restons dans le sujet des Concours.

Ca va swinguer
 
Pour la 1e fois, la soirée anglo se déroulera la veille de l'événement, c'est à dire le mercedi 21 septembre, dans la salle de réception du restaurant de la Teste. Pas de place assises. Des buffets et des bulles et encore des bulles. Il y a aura un parrain exceptionnel cette année : OLIVIER PESLIER ! C'est l'équipe de FRANCE SIRE, avec Arnaud Poirier au micro et le trio Zikabio de Fabien Guilloteaux qui vont assurer l'animation. Ceux qui étaient présents au mariage du patron en 2014, ou à la soirée de Decize 2015, savent qu'ils doivent amener dans leur bagage un bon gros réveil à l'ancienne pour espérer se lever le lendemain matin. Et puis il y aura des surprises, que France Sire prépare et dont même les organisateurs ignorent les détails.On va bien rigoler...Pour assister à cette soirée, vous pouvez contacter Yann de Kersabiec (06 13 41 02 48).
 
 
 

Emmanuel Clayeux (juge), Paul Couderc (Président) et Michel Parreau-Delhote (éleveur) avec Shrek.
 

L'Anglo-Arabie a fait sa propre révolution.
 
Longtemps encadrés, soutenus sinon sponsorisés par les Haras Nationaux, qui achetaient systématiquement les gagnants des Ministère de Tarbes pour faire la monte, et entretenait un vaste parc étalon à des tarifs de saillies au ras des pâquerettes, les éleveurs anglos ont su sortir de cette prison dorée quand elle s'est lézardée, et avant qu'elle ne s'écroule sur eux. Aujourd'hui, le nombre d'étalons AA a diminué, d'autant plus qu'ils sont concurrencés par les étalons PS, mais les naissances sont restées stables. On pourrait même dire qu'on a jamais eu autant de 2 ans bien typés "courses", avec des papiers corrects. disponibles sur le marché. Il y a encore pe, les éleveurs AA allait à l'étalon le plus proche et le moins cher (c'est à peine caricatural). Il en est tout autrement aujourd'hui. Et si on peut bien sûr regretter la douce vie amateure, pas chère et sans pression d'autrefois, il faut quand vivre avec son temps, qui est beaucoup plus exigent qu'à l'époque des 30 glorieuses.
 
 

Frisson du Pécos, installé au Haras de l'Abbaye, remporte le Rocco d'Or des étalons anglos 2016 avec 45 juments saillies.
 

De retour sur la planète Terre
 
La politique d'ouverture du stud-book et l'orientation sur les obstacles de l'Anglo-Arabie a amélioré sa position sur l'échiquier général des courses. Ainsi, il n'est plus un animal d'ultra spécialistes régionaux qu'il avait pu devenir dans les années 80 et 90. Ses capacités de sauteur et sa longévité ont toujours été connues (avec des exemples récents comme Feu Coisé, Coélho) mais pas reconnues. Cette nuance est fondamentale, surtout pour son prestige aux yeux des fameux anglais, qui financent toute le filière de l'obstacle en France au niveau du marché, à l'exception de Maggie Bryant (américaine) et la Famille Papot (tiens, un français...).
 
Or, les temps changent. Au delà des ex "AC" comme Bipbap, Azertyuiop, Garde Champêtre, les nouveaux 12,5% deviennent des chevaux qui font l'objet de quelques transactions internationales, surtout lorsqu'ils s'illustrent l'hiver à Pau. Et de façon générale, ils deviennent compétitifs face aux AQPS et aux PS. Ainsi le décrit Paul Couderc, président du Syndicat AngloCourse au sujet d'Art Sacré. Ce fils de Saint des saints et la championne AA Sixtees (Garde Royale) élevé par Michel Parreau-Delhote, frère aîné de Shrek a remporté en 2015 le Prix Xavier de Chevigny, le meilleur steeple pour AQPS à Auteuil, sous la casaque de Jacques Détré " Art Sacré résume parfaitement la situation de l'anglo-arabie aujourd'hui : un vrai sauteur né du croisement d'un purs-sang bien connu pour l'obstacle avec une souche maternelle qui a été sélectionnée pour sa vitesse, sa locomotion et sa vélocité grâce à un programme de plat solide conçu par Christian Bellot depuis 30 ans. Ce dernier, qui est mon prédecesseur et continue de confectionner le programme, a d'ailleurs a eu beaucoup de mérite tout d'abord de défendre le section course au sein de l'ANAA (Association Nationale des Anglo-Arabes), puis de créer cette entité indépendante que est le Syndicat AngloCourse en le dotant du fond de l'élevage qui nous donne les moyens financiers d'agir.

 

Art Sacré à Auteuil (PHOTO APRH)

 
 

La cousinade avec l'AQPS
 
 
Le nouveau souffle de l'Anglo-Arabie de Course provient...d'une décision des AQPS. Il y a 10 ans, voyait le jour un projet porté par Michel de Gigou : la création du stud-book AQPS, qui parmi ses règles, qualifiait comme membre de la race les chevaux porteurs de sang arabe jusqu'à un plafond de 12,5%. Au passage, l'AQPS faisait une bonne opération de recrutement. Il récupérait directement bon nombre de chevaux appelés jusqu'alors "AC", c'est à dire "Arabes de Complément" au pourcentage plus ou moins important et un peu laissés pour compte jusqu'alors.
 
En y regardant de plus près, il faut bien reconnaître qu'une bonne moitié des chevaux AQPS d'aujourd'hui ne descendent pas du tout des bons vieux "SF" de nos grand-parents agriculteurs à bérêt, mais plutôt d'anglo-arabes...Soit par des mères anglos croisés avec des PS et ayant perdu leur pourcentage AA ,soit aussi par des mères PS de 3e zone croisées, histoire de leur accorder une dernière chance, avec des étalons anglos qui étaient disponibles partout en France pour 3 francs 6 sous pendant l'âge d'or des Haras Nationaux dans les années 70. C'est exactement l'histoire de la naissance de la 4e mère de Rhialco. Ensuite, les produits ont été élevés, entrainés, courrus et sélectionnés comme des AQPS d'obstacle qu'ils sont devenus plus par atavisme que par génétique.
 
Donc, en conséquence de la création du Stud-Book AQPS, le Syndicat AngloCourse alors présidé par Christian Bellot, mais déjà avec Paul Couderc en tant que membre actif, ont immédiatement réagi en ouvrant officiellement leur propre stud-book aux chevaux à partir de 12,5% de sang arabe, alors que le plancher était fixé jusqu'alors à 25%. Evidemment, les conséquences ont été importantes dans le profil des animaux, désormais plus proches des AQPS d'obstacle, à l'image de Monpilou, le 1e porte-drapeau de l'époque moderne.


Commentaires

Hirosiaus!Filrt of all…love, love, love Wake Me Up Before You Go Go. Best video of short shorts dancing ever. EVER. Seriously. I wore that cassette out.Also, I am now on a mission to find and listen to the Toilet Whore song. I also may or may not start calling people toilet whores, after I become fully informed on it’s meaning of course.GB Girl´s last [type] ..
Kerryn - 14-10-2016 03:14