Omnium de La Teste: la domination de Genmoss chez les 12.5%

22/06/2020
Dans l'autre Omnium réservé cette fois aux Anglo-Arabes de 12.5%, disputé lors de la dernière journée du mini-meeting de La Teste, la reine Genmoss n'a pas fait de détails et a aligné un onzième succès consécutif en autant de sorties publiques, et n'est dorénavant plus qu'à une seule victoire du record détenu jusque là par l'AQPS Gloria IV, la championne du Comte Yves de la Forest d'Armaillé.

Genmoss et Gabriel Bon poursuivent leur chevauchée fantastique chez les 12.5% (©Robert Polin)

 

 

Si la hiérarchie n'était pas encore fermement établie chez les 37.5%, elle l'est déjà depuis un bon moment chez les 12.5%, où la reine Genmoss (Gentlewave) s'est une fois de plus envolée, faisant afficher le score parfait et ahurissant de 11 victoires pour 11 sorties publiques ! Un week-end fort en émotions pour son propriétaire associé, Pierre Pilarski, qui, outre le nouveau succès de sa reine, a vu son roi Bold Eagle faire ses adieux à la cendrée de l'hippodrome de Vincennes hier, en se classant septième du Prix René Ballière (Gr.1).

À n'en pas douter, Gabriel Bon, partenaire de dix des onze envolées de Genmoss, doit avoir de sacrées sensations une fois en selle sur cette représentante de Didier Guillemin. Dans une course cadenassée tout d'abord par Etincellant (Fairplay du Pecos) puis par Goudurisk Lauteix (Amadeus Wolf) en face, Genmoss a longtemps été vue dans le dos de Galyleo de Palmas (Sea's Legacy), quelque peu brillante, avant de se propulser sur la ligne des premiers à l'entrée de la ligne droite et de s'imposer en toute quiétude, sans un coup de cravache ni même être poussée aux bras, terminant devant Etincellant et Galyleo de Palmas.

 

 

Fille de Mossaka, une gagnante de la Poule d'Essai et du Grand Prix des Pouliches à 25% issue de la grande souche du Haras du Bosquet, et dont les sept produits vus en piste à ce jour sont gagnants, Genmoss n'est désormais plus qu'à une seule victoire du record détenu par l'AQPS Gloria IV, la jument de fer de feu le Comte Yves d'Armaillé ayant réalisé l'exploit de remporter ses 12 tentatives l'une après l'autre à la fin des années 1990. Chez les Anglo-Arabes, le champion Paban de France a fait afficher le score quasi parfait de 10 succès en 11 tentatives avant d'entrer au haras, tandis que son père, Benevolo de Paban, malgré ses 12 victoires, n'est pas resté invaincu, tout comme d'ailleurs la grande Illusion Sauvage, titulaire de 29 victoires dont 11 d'affilée en 40 sorties, et autre Couleur Fauve (13 victoires en 16 tentatives). Avec les belles épreuves estivales et automnales qui se profilent, et au vu de la facilité déconcertante avec laquelle elle s'impose à chacune de ses sorties, nul doute que Genmoss parvienne à écrire un nouveau chapitre à sa légende, pourtant déjà richement fournie. 

 

Une onzième victoire, déconcertante de facilité, confortant le titre de reine de Genmoss chez les 12.5%



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article