Iska de la Brunie, une nouvelle grande année pour le tandem Courtade/Crouzillac ?

06/04/2021
Auteurs ensemble d'une année 2020 de toute beauté, grâce notamment aux succès d'Harry de la Brunie et Gold de la Brunie dans plusieurs épreuves du circuit classique réservé aux Anglo-Arabes, Christelle Courtade et Jacques Crouzillac ont de nouveau gôuté aux joies de la victoire en ce dimanche de Pâques, à Tarbes, grâce au succès d'Iska de la Brunie, associée pour ses débuts à l'expérimenté Mickaël Forest.

Iska de la Brunie et Mickaël Forest, vainqueurs dimanche à Tarbes du Prix Jean-Louis Fourcade édition 2021 (© Robert Polin)

 

Avec pas moins de six de ses pensionnaires alignés au départ du Prix Jean-Louis Fourcade, Christelle Courtade avait plus d'une chance sur deux de remporter cette épreuve réservée à la jeune garde des 3 ans, mâles et femelles, disputée ce dimanche de Pâques sur le très charmant hippodrome de Tarbes-Laloubère, dans les Hautes-Pyrénées. Et la metteuse au point de Mont-de-Marsan, aussi adroite avec les "purs" qu'avec des chevaux Anglo-Arabes, n'a pas fait mentir les statistiques, sellant non seulement Iska de la Brunie, la gagnante de cette course rendant hommage à un éminent défenseur de la race Anglo-Arabe, mais aussi sa dauphine, Sybilline, autre femelle également née et élevée dans le Limousin. 

 

Christelle Courtade, les bras chargés de cadeaux, après la victoire d'Harry de la Brunie, autre fruit de l'élevage de Jacques Crouzillac, dans le Prix du Ministère de l'Agriculture à 37.5% de l'an dernier

 

Tout de suite bien partie avant d'être reprise par son partenaire, Mickaël Forest, auteur au demeurant d'un prolifique week-end de Pâques avec deux autres victoires obtenues, dont une sur un autre protégé de Christelle Courtade (Gold Captain, ndlr), ainsi qu'une deuxième place en l'espace de sept sorties ces trois derniers jours, Iska de la Brunie a suivi librement, à mi-peloton, avant de commencer à se rapprocher tout à l'extérieur dans le tournant final. Abordant l'ultime ligne droite sur la ligne des premiers, la représentante de Jacques Crouzillac a placé une accélération décisive à 300 mètres du but, s'imposant finalement avec une certaine autorité sur sa compagne de box, Sybilline (Hasawood de Bordes), elle-même devançant Feng Shui du Pecos (Fairplay du Pecos), qui confirme ses bons débuts agenais.

 

Iska de la Brunie et Mickaël Forest, au passage du poteau dimanche dernier

 

Avant de rejoindre les Landes et le centre d'entraînement de Mont-de-Marsan, Iska de la Brunie a passé le plus clair de son enfance dans les vertes prairies corréziennes du Haras de la Petite Brunie de la famille Crouzillac, une référence parmi les élevages d'Anglo-Arabes en France. Appartenant à l'avant-dernière génération du champion Gnome, un vainqueur du Prix du Ministère de l'Agriculture chez les 25% en 1996 devenu ensuite un reproducteur Anglo-Arabe très confirmé (FlingueeRagtime Pontadour, Foxxy du Pecos, etc.), Iska de la Brunie est le sixième produit de la quadruple lauréate en plat, Cérès de la Brunie, une propre soeur de l'excellent Tenor de la Brunie (Prix du Ministère de l'Agriculture à 37.5%) qui a également donné naissance à deux autres vainqueurs. Duk de la Brunie tout d'abord, triple gagnant en plat, dont une fois à Mont-de-Marsan, dans le Critérium des Landes, puis Fidji de la Brunie, elle aussi détentrice de trois succès dans la discipline du plat.

 

Jacques Crouzillac, l'éleveur d'Iska de la Brunie, et son inégalable cravate rouge, comme il a coutume de porter à chaque édition du Grand Show Anglo de La Teste

 

Absente du Grand Show Anglo de l'an dernier, alors qu'elle était engagée dans la section des pouliches à 37.5% et plus, Iska de la Brunie appartient par ailleurs à la même lignée que l'étalon Iris de la Brunie, victorieux d'un Grand Critérium des Anglo-Arabes à 25%, de son propre frère, Duc de la Brunie, dont le tableau de chasse est orné de onze victoires en obstacle, dont une face aux AQPS à Auteuil, dans le Prix Rivoli, et de leur soeur par Dan Music, à savoir la non moins talentueuse Maline de la Brunie, sacrée "Diane" des 50% sur ce même hippodrome de Tarbes, en 2006. Cette même Maline de la Brunie dont le petit-fils par Frisson du PécosGold de la Brunie, a permis à toute la famille Crouzillac ainsi que Christelle Courtade de vivre une année 2020 de toute beauté, grâce à ses succès consécutifs dans le Grand Prix d'Aquitaine, l'Omnium des Anglo-Arabes à 37.5%, et dans le Critérium des Landes. Sans oublier la magnifique victoire sur ce même hippodrome de Laloubère d'Harry de la Brunie, un autre fils de Gnome, dans le Prix du Ministère de l'Agriculture à 37.5%, en octobre dernier. Et au vu du succès dominical de sa cousine, Iska de la Brunie, il est bien possible que l'élevage corrézien et la metteuse au point landaise ne viennent à rencontrer d'autres motifs de satisfaction au cours de cette année 2021.

 

 



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article