Les grandes lignées du Grand Show Anglo: épisode 2, les "de la Brunie"

28/08/2020
Pour ce deuxième épisode des grandes lignées du Grand Show Anglo, dont la prochaine édition aura lieu le mardi 15 septembre sur l'hippodrome de La Teste, intéressons-nous à une autre grande souche de l'Anglo-Arabie française, celle des "de la Brunie", initiée par la famille Crouzillac, en Corrèze, près de Pompadour, là où le cheval Anglo-Arabe est né au cours du XIXème siècle.

Pompadour, son château, ses courses, son cross... et ses Anglo-Arabes

 

Commune française éminement connue pour abriter en son sein le château d'une certaine marquise Jeanne-Antoinette Poisson, la favorite du roi Louis VX, Pompadour est également considéré comme le lieu où le cheval Anglo-Arabe est né. En effet, selon les dires d'Eugène Gayot, hippologue du XIXème siècle, ce serait feu le Haras National de Pompadour, dont il fut le directeur durant quelques années, qui, en croisant un cheval arabe avec un pur-sang, aurait donc inventé cette nouvelle race, baptisée Anglo-Arabe et même "pur-sang français" durant une certaine période. Des équidés originellement destinés à la remonte militaire qui, au fil du temps, ont su trouver leur place sur les terrains de concours et les champs de courses, notamment sur celui sous-plombant les fenêtres du château de la Marquise de Pompadour, dont René Parveau, corrézien pur souche lui aussi, fut  Président de la Société des Courses de ladite ville de 1942 à 1966. Véritable homme de cheval, ce dernier fit naître en 1961 une jolie pouliche grise par Le Tigre II et Kristine II prénomée Cornette qui, sans le savoir, allait devenir la pierre angulaire de l'une des plus belles lignées de l'Anglo-Arabie française, celle des "de la Brunie".

 

Jacques Crouzillac, initiateur avec son père, Roger, de l'affixe "de la Brunie"

 

En effet, au début des années 1970, Jacques Crouzillac et son père, Roger, ont fait l'acquisition de Cornette auprès de René Parveau, cette dernière devenant dès lors la toute première jument Anglo-Arabe de leur élevage, jusque là constitué d'une jument percheronne ainsi que de quelques poneys. Alors pleine de Dragon Vert, Cornette va ensuite donner naissance à plusieurs produits devenus les fers de lance du Haras de la Petite Brunie, comme Petite Brunie, lauréate de quatre courses dont trois sur le cross de Pompadour, mais également Perlim, victorieuse à quinze reprises et toujours détentrice du record de quatre succès d'affilée dans le Grand Cross de Pompadour actuellement ! Une jument d'exception qui, pour la petite histoire, a également offert sa première victoire dans cette discipline, le 26 juillet 1987, sur ce même hippodrome de Pompadour, à un certain Christophe Pieux, devenu au fil du temps une légende des courses d'obstacles en France.

 

Jacques Crouzillac, Roger Crouzillac et Christophe Pieux, réunis autour de la championne maison, Perlim

 

Roger et Jacques Crouzillac vont dès lors conserver les femelles de leur élevage ayant montré des moyens en course, et les envoyer "sur place", aux étalons du Haras de Pomapdour, où était notamment stationné le chef de race Fayriland II, à l'origine d'excellents chevaux Anglo-Arabes de courses ou de sport. Ce pur produit du Haras du Pécos, dans le Gers, a d'ailleurs souvent recontré Dawnie, une autre fille de Cornette, avec qui il a notamment eu Seule de la Brunie et Allez Brunie, deux juments que l'on retrouve dans le pedigrée de quatre des participants au prochain Grand Show Anglo, organisé mardi 15 septembre 2020, sur l'hippodrome de La Teste, en Gironde.

 

 

Double lauréate en piste, Allez Brunie est l'heureuse matriarche de sept produits ayant eux aussi triomphé en course, à savoir Iris de la Brunie, lauréat du Grand Critérium des 25% à Mont-de-Marsan avant d'officier comme étalon du côté de Pompadour, Duc de la Brunie, triomphant face aux "purs" d'un Prix Rivoli sur la Butte Mortemart, à Auteuil, ou encore Maline de la Brunie, gagnante du Grand Prix des Pouliches à 50% à Tarbes et deuxième mère de Gold de la Brunie, triple vainqueur cette année, notamment dans l'Omnium des 37.5% de La Teste et dans le Grand Prix d'Aquitaine, et dont la petite soeur par Petillo, Isis de la Brunie (lot n°48) prendra part au prochain Grand Show Anglo, le 15 septembre, à La Teste, à l'instar d'Imune de la Brunie (lot n°90), petite-fille d'Allez Brunie et soeur par Jeu St Eloi d'Eleos de la Brunie, lauréat du Prix Jean des Roches de Chassay, à Bordeaux, en plus d'une seconde place dans le Steeple-Chase National des Anglo-Arabes à Auteuil. 

 

Gold de la Brunie, gagnant cette année du Grand Prix d'Aquitaine, de l'Omnium des 37.5% et du Critérium des Landes         (© Robert Polin)

 

Seule de la Brunie a elle aussi remporté deux courses au cours de sa carrière sportive avant de se révéler au haras, donnant notamment naissance à Music de la Brunie, gagnante du Prix d'Essai à 50% de Mont-de-Marsan avant de devenir la mère du regretté Arès de la Brunie, le champion de la famille Crouzillac, lauréat de huit courses avec à son tableau de chasse le Grand National à 37.5% de Toulouse, et dont le petit frère par Gnome, Ivory de la Brunie (lot n°20) fait lui aussi partie des engagés du prochain Grand Show Anglo. Cette fille de Dawnie, et donc petite-fille de Cornette, la matrone de l'élevage, a également donné Khanjer de la Brunie, victorieux du Grand National de Toulouse chez les 50%, ainsi que Suzy de la Brunie, lauréate du Prix d'Essai à 50% de La Teste et mère de Coisic, gagnante de quatre courses et mères des excellents Crouzille et Croucracq. Seule de la Brunie est également la grand-mère de Colette de la Brunie, gagnante de trois courses en obstacle et notamment de la Coupe des Anglo-Arabes à Pau, que l'on retrouve sous la deuxième mère du lot n°84, Izia de la Brunie, deuxième produit par Petillo de la placée en course Ciaobela de la Brunie.

 

 

Delta de la Brunie, autre soeur d'Ares de la Brunie et Ivory de la Brunie, lauréate du Grand Show Anglo 2015 chez les femelles à 37.5% et plus

 



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article