Tarbes 2019: Kenboy, la culture de la gagne by Beaulieu

20/10/2019
 Très beau gagnant du Ministère à 37,5 %, Kenboy a continuer sa success story, lui qui avait déjà gagné au Grand Show Anglo 2018. L'élève du Haras de Beaulieu de Jean-Luc Gaillard, fils de son étalon El Triunfo, et d'une souche classique à un avenir au Haras. Patrick St-Martin, Thomas Fourcy et Jerome Cabre n'avait qu'à terminer un travail de souche...

 

Jérôme Cabre et Kenboy, tout en puissance

 

Né pour gagner, ainsi pourrait-on décrire Kenboy, impressionnant de puissance dans le Ministère à 37,5 %. Sous la selle de Jérôme Cabre, qui le découvrait à l'occasion le puissant mâle de 3 ans a laissé une excellente impression, faisant briller les couleurs de Patrick St Martin et l'entraînement du jeune et très habile Thomas Fourcy. Le sacre d'un futur étalon ? Cela se pourrait bien, car au delà de son modèle et de sa classe, Kenboy a véritablement été fabriqué pour gagner par Jean Luc Gaillard, son éleveur. 

 

 

100% Haras de Beaulieu, c'est bien le cas de Kenboy. Son père, El Triunfo, c'est aussi Jean Luc Gaillard qui l'a élevé et qui gère aussi sa carrière d'étalon. El Triunfo avait lui remporter le prix Charles De Ginestet, et était resté invaincu à 3 ans, avant de commencer sa nouvelle vie dans l'Indre chez Jean Luc Gaillard, qui était aussi l'éleveur de l'Estragon, son père, et donc grand-père de Kenboy. C'est donc une très longue histoire que celle du nouveau crack de l'Anglo-arabie, classique jusqu'au bout des sabots. Il est le frère de Blue Darling et Estrablue, 2 gagnants de Ministères, et un cousin très proche de Frisson Bleue, un autre must de l'élevage Gaillard. 

 

Avant même de devenir un excellent cheval de course, en gagnant le Critérium à Mont de Marsan puis ce Ministère à 37,5%, Kenboy avait déjà porté haut les couleurs de son talent en se classant 1er au Grand Show Anglo de La Teste, concours qui confirme qu'il rassemble les meilleurs de la race anglo-arabe. Né pour être champion, encore fallait-il que Kenboy le devienne...Il l'a fait, et de quelle manière ! 

 

 

 


On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article