Plan de monte 2021 : les juments du Forez sur les chemins du Centre-Est et du Limousin

12/02/2021
Si l'attribution d'un prétendant à quelques-unes de leurs juments mérite encore réflexion, Marie-Caroline et Paul Coÿne ont déjà décidé pour quatre d'entre elles. Les époux à la tête de l'Élevage du Forez, dans la Loire, s'apprêtent en effet à les emmener  à des étalons stationnés de la Nièvre à la Haute-Vienne, en passant par la Saône-et-Loire. Nous vous emmenons dans ce périple !...

Paul Coÿne, avec ses protégés de l'Élevage du Forez

 

Ils ne sont pas légions nos amis les éleveurs à officier dans le Forez, situé en plein coeur du département de la Loire et au beau milieu de la région Auvergne - Rhône-Alpes. Et pourtant, cela fait presque 35 ans maintenant que Marie-Caroline et Paul Coÿne y élèvent des chevaux sur leur domaine de Vaugirard, à Champdieu, en plus d'un cheptel de bovins charolais, à quelques 400 mètres d'altitude. Un élevage qui, au fil des années, a acquis une certaine notoriété dans le milieu du cheval de sport, avec plusieurs de leurs élèves s'étant illustrés aussi bien en CSO (Fripon Vaugirard) qu'en CCE (Rep du Forez), parfois lors de compétitions internationales, mais également dans celui des chevaux de courses, avec des produits faisant parler d'eux aussi bien lors des concours de modèle et allures que sur les hippodromes de France et d'outre-Manche.

 

Le domaine de Vaugirard, dans la Loire, un cadre idyllique pour élever des chevaux

 

Parmi les fers de lance de l'Élevage du Forez, beaucoup ont pour mère la matrone Pourkoipa du Forez, une fille de Robin des Champs elle-même descendant de Karin du Forez, la toute première reproductrice à avoir intégré la structure de Marie-Caroline et Paul Coÿne après deux succès en compétition obtenus sous la férule de feu Étienne Mazoyer, alors grand entraîneur de la région. Si sa petite-fille n'a jamais foulé le moindre hippodrome de sa vie, Pourkoipa du Forez s'est néanmoins pleinement révélée au haras, donnant naissance à quatre vainqueurs, parmi lesquels figurent Dynamite Forez et En Avant Forez. Toutes deux sont lauréates en obstacle pour Augustin Adeline de Boisbrunet après s'être fait remarquées au Chaser Day de Paray-Le-Monial, la première ayant été sacrée Championne Suprême en 2015 et la seconde classée deuxième de sa section l'année d'après. Bien que n'ayant jamais franchi le poteau en tête, Captain Forez, autre fils de Pourkoipa du Forez par Network, a néanmoins terminé deuxième du Mersey Novices' Hurdle (Gr.1) d'Aintree, en Angleterre, après avoir également conclu à cette même place dans un Gr.2, à Ascot, pour le compte de Dan Skelton.

 

Pourkoipa du Forez, la matrone de l'élevage de Marie-Caroline et Paul Coÿne

 

Toujours pleine peau à 18 ans, après avoir donné naissance l'an dernier à une très chic femelle d'It's Gino et être retournée à Pour Moi, dont elle est actuellement pleine, Pourkoipa du Forez retournera dans la Nièvre cette année, afin d'aller pour la première fois à la rencontre de Sageburg, vainqueur en 2008 du Prix d'Ispahan (Gr.1) sous pavillon "Aga Khan" et devenu aujourd'hui étalon ultra confirmé dans les deux disciplines du galop. D'ailleurs, sa soeur par Indian River, la bien nommée River Forez, se rendra elle aussi dans la Nièvre pour cette nouvelle saison de monte, mais au Haras de Cercy, afin d'y rencontrer, elle-aussi pour la toute première fois, le quadruple gagnant de Gr.1 Ivanhowe, dont les premiers produits ont pris 2 ans depuis le 1er janvier 2021.

 

River Forez, soeur de Pourkoipa du Forez promise à Ivanhowe cette année

 

Connaissant une belle réussite avec leurs produits AQPS, Marie-Caroline et Paul Coÿne ont également vécu de très beaux moments avec leurs protégés Anglo-Arabes, tous issus de Gamande, victorieuse des Prix Dunamisette à Tarbes et du Prix Florestan II à Dax, devenue ensuite la première poulinière de cette race à intégrer l'Élevage du Forez. Si l'une de ses filles, Pomme du Forez, est aujourd'hui partie sous d'autres cieux après avoir notamment donné la double lauréate Uplandeforez, classée par ailleurs deuxième du Grand Prix des Anglo-Arabes de Longchamp, en 2008, Gamande peut désormais compter sur deux autres de ses descendantes pour tenter de faire fructifier son héritage. Sa fille tout d'abord, Rockstar Forez, génitrice de la bonne Clash Forez, lauréate en 2016 du Prix de la Fédération à Toulouse et du Critérium d'Auvergne à Vichy en plus de nombreuses autres places dans le circuit classique des Anglo-Arabes, qui est prévue d'aller au Haras de Jalogny de Marie-Élyse Faivre où est stationné Khalkevi, autre étalon des plus confirmés faisant son grand retour dans le Centre-Est en 2021. La fille de cette dernière, et donc petite-fille de Gamande, Flash Forez, deuxième de son ultime sortie sur les balais d'Agen, derrière le bon Chamako, est quant à elle prête à effectuer plus de kilomètres pour visiter Paban de France, le "Frankel des Anglo-Arabes", entamant sa troisième saison de monte au Haras de l'Abbaye de Jean-Charles Escalé.

 

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS SUR L'ÉLEVAGE DU FOREZ


On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article