Alpha Risk : une 1ère en 2017 pour "Bibi", Vincent, Hector et Félix

18/01/2017
Vendredi 13 janvier avait lieu à Pau une belle réunion qui mettait la race anglo-arabe à l’honneur. Un bon cross leur était réservé, le Prix Rmie de Malet remporté par Alpha Risk, les des plus jeunes du lot à 7 ans. Il a offert une première victoire en 2017 pour tout son entourage : son propriétaire Jean Biraben, son entraineur Hector de Lageneste, son jockey Félix de Giles et bien sur son éleveur Vincent Corp. Source WWW.ANGLOCOURSE.COM

Jean Biraben sous son feutre avec Alpha Risk. Aujourd'hui âgé de 7 ans, cet anglo-arabe signe sa troisième victoire après avoir été entrainé par Didier Guillemin en début de carrière sur les obstacles puis par Philippe Boisgontier. Il est maintenant aux bons soins d'Hector de Lageneste

 

La première victoire de l’année est toujours très attendue, si tenté qu’elle puisse avoir lieu le plus tôt possible, elle donne un sacré coup de boost à toute l’équipe qui entoure le cheval. Et ce fut le cas dans l’entoure du palois Alpha Risk. Entrainé sur le centre d’entrainement voisin par Hector de Lageneste, ce fils de Grey Risk porte des couleurs locales, celles de Bearn Arabians, autrement dit celles de Jean Biraben qui était manifestement ravi de la victoire de son cheval. Après avoir mené la course de bout en bout, son protégé a franchi le poteau en tête avec 10 longueurs d’avance sur Uniklande (élevé par Xavière Ducoloner) lui-même 7 longueurs devant Ulk de la Brunie élevé par Jacques Crouzillac.

 

L’histoire d’Alpha Risk commence à 350km de Pau, dans l’Aveyron à Foissac précisément, connu pour ses grottes. Né et élevé par Vincent Corp, Alpha Risk avait été du genre turbulent. Foal, il sautait les barrières et autres fils électriques. C’est à la fin de son année de yearling qu’il est repéré dans les prés par son actuel propriétaire Jean Biraben pour lequel Vincent avait travaillé durant une saison de poulinages.

A l’âge de 2 ans, en 2012, il participe au concours des Anglos-Arabes de Tarbes qui s’était déroulé cette année là sous des trombes d’eau. Non classé dans la section des 12,5%, il sera vengé par son propre frère, Delta Risk, trois ans plus tard. Ce dernier s’est en effet classé deuxième de sa section et a d’ailleurs débuté le même jour que la victoire de son grand frère, le vendredi 13 janvier dernier à Pau, par une très bonne 4ème place dans le Prix Emile Lestorte entrainé par Jean-Pierre Daireaux pour la même casaque, celle de Jean Biraben.

 

Delta Risk, le propre frère d'Alpha Risk au Show Anglo de la Teste en 2015 en vidéo et photo

 

Alpha Risk est le deuxième produit d’Omega de Foissac, son propre frère Delta Risk le troisième. Le premier fut Uzago (Zamouncho), placé dans presque toutes ses courses en plat comme en obstacle. En 2015 est né Reddington (voir plus bas), un poulain par Fairplay du Pecos qui est actuellement visible chez son éleveur Vincent Corp. Ce dernier est d’ailleurs vendeur de sa production. Il élève aussi bien des AA, des PSA et des PS et tout le monde est le bienvenu pour voir les poulains. En 2016, plusieurs acheteurs irlandais et anglais avaient fait le déplacement dans l’Aveyron pour voir deux produits mâles par Walk In The Park, qui ont bien sur été vendus par la suite !

 

Vincent Corp avec Omega de Foissac, son premier foal et aujourd'hui l'une de ses 9 poulinières

 

Mais c’est grâce aux anglo-arabes que Vincent Corp a commencé l’élevage. Son premier poulain, ou plutôt pouliche, a été Omega de Foissac qui porte donc l’affixe du village dans lequel son élevage est installé. Cette fille de Fast et de l’inédite Hermine de Mels était issue d’une origine qui commençait a s’essouffler. Dans cette famille, on retiendra tout de même Vallée du Luy, 2ème du Prix Antoine de Palaminy à Pau placée à Auteuil et mère de Saint Val, un 3ème du Prix Marc Antony (Listed) en 2013.

 

Omega de Foissac et son foal né en 2015, nommé Reddington

 

Vincent Corp avait choisi de faire saillir sa jument à Grey Risk. En 2009, le fils de Kendor s’était installé au Haras National d’Aurillac car il avait été acheté, non pas par l’Etat, mais par un groupement de 15 éleveurs parmi lesquels se trouvait Vincent Corp. En 2011 et 2012, Thousand Stars avait alors aligné deux victoires dans la Grande Course de Haies d’Auteuil mais il sera le meilleur produit de Grey Risk qui n’est plus actif aujourd’hui.

 

SOURCE WWW.ANGLOCOURSE.COM

 


On en parle dans l'article


Commentaires

Roaring Bear clued me . It’s a bunch of tweets from/about urban yoots who are out in the woods caegtnp.Noim: Contains some urban yoot language, but not really all that bad.
Kailey - 08-02-2017 10:44