Paban de France : le Frankel des anglos

01/06/2018
 Crack de la saison 2017, Paban de France a réalisé une nouvelle démonstration pour sa rentrée dans le Prix de la Fédération à Toulouse, ce qui lui permet de rester invaincu en 9 sorties !


Paban de France remporte sa 9ème victoire consécutive dans le Prix de la Fédération à Toulouse.

 

Sacré unanimement comme le meilleur cheval de tous les temps, Frankel avait réussi à rester invaincu en 14 sorties, gagnant toutes ses courses en démontrant une supériorité extraordinaire malgré les fantaisies de son jockey Tim Queally. Aujourd'hui, Paban de France peut bien prétendre à ce titre dans le registre des anglo-arabes, tant il impressionne à chacune de ses sorties publiques.

Ainsi, le pensionnaire de Didier Guillemin a réussi un nouveau tour de force pour sa rentrée dans le Prix de la Fédération, une épreuve importante dotée de 20.000 € au premier, qu'il a remporté de bout en bout sans la moindre opposition sous la selle d'Alexandre Gavilan. Lauréat pour sa rentrée en avril à Tarbes, Paban de Fance semble au moins aussi fort qu'à 3 ans, où il avait réussi une campagne de 7 victoires pour autant de sorties en 2017, dont le Prix du Ministère à Tarbes et enfin, une envolée face à ses aînés dans le Grand National de Toulouse, épreuve intergénérationelle qui est pourtant souvent le tombeau des jeunes.

 


France du Pécos, la mère de Paban de France, déjà une championne.

 

Rappelons que Paban de France est issu de ce qui peut se faire de mieux en Anglo-Arabie, étant fils de France du Pécos, grande championne classique née de la grande souche de Patrick Davezac. Elle avait fait toute sa carrière pour le Haras d'Ayguemorte qui avait achetée cette fille de Rosy Fast dans sa jeunesse au Haras du Pécos. Devenue poulinière, elle a été acquise par Francis Montauban au cours de sa 2ème carrière. Le propriétaire avait eu la main heureuse en achetant le même jour un jeune fils de France du Pécos...Paban de France. Ce dernier est né de Bénévolo de Paban (Lavirco), ancienne vedette des pistes, mort très jeune au haras et pourtant si influent. Il est d'ailleurs père du dauphin de Paban de France dans le Prix de la Fédération, son cousin Folk du Pécos.


On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article