Sully d'Oc gambade dans la Coupe des Anglos

26/12/2017
 Trois semaines après s'être envolé dans la préparatoire, Sully D'Oc, anglo à 14,86%, a gambadé dans la Coupe des Anglos, la Grande Course de Haies des 3 ans. Le fils de Konig Turf, entrainé par Guy Chérel qui l'a acquis auprès de Jean-Manuel Charmes une figure des sports équestres, devance le beau Entrée de Jeu, qui débutait en obstacle. Source ANGLOCOURSE.COM

 
Sully d'Oc, facile vainqueur de la Coupe des Anglo-Arabes à Pau.

 

Guy Chérel fait souvent un carton à Pau, et le jour de Noël 2017 lui a été particulièrement faste, à commencer par le succès de Sully d'Oc dans la Coupe des Anglo-Arabes. Il n'a beau avoir que 3 ans, mais Sully d'Oc a déjà de l'expérience, tant en plat puisqu'il a débuté 2e du champion El Martel aux Sables d'Olonne avant de gagner sa course à Bréhal, qu'en obstacle puisqu'il a conclu 2e du Prix Beaugency à Auteuil après avoir gagné en débutant à Toulouse. A noter qu'entre temps, Sully D'Oc a été disqualifié de sa 5e place dans le Prix Richard de Gennes à Craon. En effet, cette épreuve faisant partie des classiques du circuit AQPS, elle n'est pas ouverte à tous les chevaux autres que pur-sang, mais réservé aux sujets inscrits au stud-book AQPS, à l'exception donc des AA.

Sully d'Oc porte la casaque bleue d'Isomaguy, une écurie crée par Guy Chérel et nommée par la contraction des prénoms d'Isabelle Pacault, de ses 2 filles Anne-Sophe et Magalie, et de lui-même. Ce dernier a acheté Sully d'Oc auprès de Jean-Manuel Charmes, un grand nom des sports équestres, installé dans le Limousin, à Peyrat de Bellac, à côté du Dorat, c'est à dire dans la région de Limoges, celle où est installé le Haras de l'Abbaye de Jean-Charles Escalé. 

 


Jean-Manuel Charmes

 

" Quand j'étais petit et que j'allais sur l'hippodrome de Limoges, j'étais fasciné par Splendide et Splendeur, des juments de la famille Parreau-Delhaute", explique Jean-Manuel Charmes. " Plus tard, j'ai pû avoir une descendante de cette souche, nommée Samarie, de plus fille de Donal Duck. Or j'avais débourré ce cheval qui est devenu un étalon vedette alors qu'on avait failli le vendre au Japon. Samarie n'a couru qu'une seule fois, sans résultat à Tarbes. (VOIR LE PEDIGREE)
 
 Samarie a donné Samarra d'Oc, par le rare Moon Madness, à Jean-Manuel Charmes, qui l'a reprise poulinière après qu'elle eut remporté 3 succès et 130.000 € chez Bruno de Montzey. Ce dernier a logiquement récupéré Dismoitout d'Oc à l'entraînement, lauréat de l'important Prix Jean Laborde le jour des Ministères 2017 à Tarbes. A noter que c'est le 2e produit de Samarri d'Oc, après Sharm d'Oc (Ragtime Pontadour) qui a gagné à Zonza cette année, et avant Sully d'Oc (Konig Turf). Ce sont aussi des cousins de Shrek, aujourd'hui étalon.
 
 
 
 
 
A noter que le frère cadet, Sako d'Oc (Kap Rock), est passé au Grand Show Anglo 2017. Samarra d'Oc est restée vide de Last Train en 2015 puis Jeu St Eloi en 2016, à qui elle a de nouveau sailli en 2017. Pour l'an prochain, à l'Abbaye, Samarra d'Oc aura le choix entre 2 PS, Jeu St Eloi ou High Rock, sinon elle pourra revenir à l'anglo-arabe avec un vaste panel de 4 étalons de haute volée, Carghese des Landes, Hasawood de Bordes, Ragtime Pontadour ou Zamouncho.
 
 
 

Konig Turf
 
 
Jean-Manuel Charmes utilise logiquement les services des étalons de l'Abbaye. Ainsi, après Full of Gold avec qui il a eu le très bon Dismoitout d'Oc, il a emmené la jument Samarra d'Oc à Konig Turf. Cheval dur, vanqueur du Prix Edmond Blanc, fils de Big Shuffle, Konig Turf a été importé en France par Guy Chérel et toujours vigoureusement soutenu par ce dernier, avec ses propres juments pour l'achat des produits, donct Sully d'Oc. Konig Turf a fait ses 2 premières saisons de monte à Mirande en 2011 et 2012, puis il a fait un an à l'Abbaye en 2013 avant de revenir à Mirande. Pour 2018, celui qui est déjà père de Konigsarr, Darasso, Jubilatoire, Konig Drive, s'installe au Haras de Corlay, qui fait là un recrutement judicieux.
 
 

On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article