Or et Noire, l'étonnante ponette s'envole dans le Grand Prix des Anglos

18/09/2017
Déjà propriétaire de l'excellent sauteur Aragorn d'Alalia, le corse Christophe André vit une saison 2017 de rêve avec ses anglos. Il remporte ainsi le Grand Prix des Anglos avec l'outsider Or et Noire, une jument de 5 ans difficile et minuscule mais qui s'est tout de même envolée par 12 longueurs. SOURCE : WWW.ANGLOCOURSE.COM


La joie de Christophe Billardello pour la victoire d'Or et Noire dans le Grand Prix des Anglos 2017 (PHOTOS APRH)

 

Fille de Zamouncho, ancien champion qui avait remporté ce Grand Prix des Anglos à Longchamp en 2005 qui fait aujourd'hui la monte au Haras de la Forêt chez Maurice Jonnette en Moselle, Or et Noire s'est soudainement révélée au niveau national en gagnant à Saint-Cloud par la très grande marge de 12 longueurs. Une fois n'est pas coutume, les grandes maisons classiques de l'anglo-arabie de plat, basées toutes dans le sud-ouest, se sont faites damer le pion par un jumelé atypique composé d'élements entrainés à Marseille, respectivement par Ronny Martens et Christophe Escuder, Or et Noire devant Eslambrec.

" C'est vrai que cela paraît bizarre car le programme anglo est inexistant dans la région sud-est " exlique Christophe André, " mais nous les corses, nous avons des amis naturellement à Marseille. De plus, nos chevaux n'ont pas peur des kilomètres. Rendez-vous compte que tout cet été, à chaque fois qu'Or et Noire venait courir en Corse, elle prenait le bateau le samedi soir à 19H00, restait dans le camion toute la nuit, arrivait en Corse à 8h00 du matin, et partait directement aux courses avant de faire le chemin inverse dès le soir même ! "

 


Paul Couderc, Président de l'Association AngloCourse, est venu accueillir Christophe Billardello et Or et Noire.

 

Agriculteur, et aussi permis d'entrainer, Christophe André a récupéré la jument en cours de carrière, alors qu'elle lui a été proposée par son éleveur Benoit Lapèze-Charlier, en Gironde. " J'avais déjà eu des chevaux à lui, et il m'a proposée cette Or et Noire après sa 1e saison de course chez Charles Gourdain. " Elle avait gagné à Viz-Fezansac mais déçu au niveau supérieur. " Elle a passé son année de 4 ans de façon très moyenne en Corse. Très difficile à entraineur, pas plus grande qu'une ponette et très nerveuse, elle ne rentrait pas dans le circuit classique du travail. Alors j'ai décidé de la confier à Ronny Martens à Marseille, car j'espérais qu'elle s'adapterait mieux au travail dans un grand centre d'entrainement comme Calas plutôt que toute seule chez moi. Et c'est vrai que cette année, course après course, elle n'a cessé de nous étonner."

Cette energique ponette anglo a permis à Christophe Billardello, toujours vert à 47 ans, de remporter sa 9e course de l'année et sa 1e victoire à Paris depuis belle lurette; Marseillais de naissance, il a passé 16 ans à Paris, montant notamment pour les Boutin père et fils, avant de revenir à Calas et passer sur les obstacles. Il travaille au quotidien chez Ronny Martens. " Tout le mérite lui revient " conclut Christophe André. " Il la monte tous les matins et passe beaucoup de temps pour la canaliser. En plus, c'est un ami et mon jockey de plat en Corse. "

Or et Noire, anglo à 26,93%, est le 1e produit de sa mère Parad'Or (Dearling), qui avait elle-même gagné 3 courses sur l'Ile de Beauté. Zamouncho était tenant du titre de ce Grand-Prix des Anglo-Arabes puisqu'il est le père de Framboise du Pécos qui avait ce classique en 2016.

 

 


On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article