2017, un programme de plat remodelé

06/01/2017
Par Christian Bellot, délégué aux programmes : " S'adapter c'est innover sans détruire l'éxistant, telle est la philosophie des aménagements du programme 2017 qui s'articulent autour de trois axes principaux. "
  • GRANDS CRITERIUMS

Ces courses de sélection RECULEES AU 2EME DIMANCHE DE SEPTEMBRE afin d'éviter aux meilleurs 3 ans de courir sous des températures caniculaires de juillet.

 

  • FEMELLES

La filière femelles sera renforcée par le CREATION D'UNE COURSE SELECTIVE réservée aux pouliches de 4 ans et aux juments de 5 ans COMPTANT AU MOINS 25% DE SANG ARABE avec décharges de 3k pour les 37,5 et de 6k pour les 50. L'objectif est de déterminer la valeur des 37,5 et plus face aux 25. Cette épreuve aura lieu à LA TESTE le même jour (17/08) que les Poules d'Essai.

 

  • 3 ANS à 37,5 et plus

Les prix de "série" réservés à cette catégorie SONT GLOBALEMENT AUGMENTES DE 20% ce qui devrait encourager propriétaires et entraineurs à les intégrer davantage dans leurs effectifs et à motiver les éleveurs à produire des 37,5 et plus, base de notre élevage.

 

L'ensemble de ces mesures sont de nature à CONFORTER LA DYNAMIQUE DE L'ANGLO que l'on observe notamment en obstacle, mais sans occulter la nécessité d'aligner des partants dans les Prémiums, carburant de nos allocations.

 

CONSULTER LE PROGRAMME PREVISIONNEL DE PLAT 2017

 



Commentaires

On ne peut pas ouvrir le programme prévisionnel...
Patrick Mirablon - 06-01-2017 12:18
ON NE PEUT PAS CONSULTER LE PROGRAMME !
LORENZONI ANTOINE - 06-01-2017 17:24
Petits commentaires sur le nouveau programme des 3 ans à 37,5 : - le cheval qui aura la chance (ou pas...) de gagner la 1ère course du 17 avril devra attendre 2 mois 1/2 pour pouvoir recourir sauf à courir 3 semaines plus tard (rapproché...) à Bordeaux...Le critérium des jeunes me semble donc un peu trop tôt dans la saison (fin mai/début juin serait préférable) - dommage de programmer les grands critériums en même temps que l'élevage (idem pour 12,5)
Patrick Mirablon - 13-01-2017 19:46
Bonjour Monsieur BELLOT, Bonjour à toutes et à tous passionnés par les anglo-arabes, Le programme des 37,5 % et +, a été bien amélioré depuis 2008 (car chevaux juste en dessous des meilleurs ne pouvaient couvrir leurs frais d’entrainement). Mais je pense qu’il faudrait procéder à quelques ajustements encore, car je suis toujours aussi pessimiste sur l’avenir des AA à 50 %, nombre d’éleveurs ne souhaitent pas ou moins en produire, ce qu’ils reprochent : carrière terminée à 5 ans (même en Corse, ils sont très rares, pas de décharge spécifique), petite valeur marchande ensuite, même pour de très bons entiers, qui ont peine à trouver un haras privé de monte avec un nombre de juments suffisant, ne serait-ce qu’une vingtaine. Je rêverai de plein de choses, comme d’un Quinté Prix de l’Arc de Triomphe des AA à 25 et + de 3 ans et plus (même avec Illusion Sauvage), décharges de 3 kg pour les 37,5 et de 6 kg pour les 50 % (avec 1 kg par 100 000 € de gains par exemple), ouvert aux meilleurs AA étrangers (Italie, Maroc, etc.). Pour faire connaître les AA (aussi à Equidia et à la presse hippique (car hormis JDG, ils ne s’y retrouvent pas entre les AC, les AA, etc.)), espérer des retours de recettes pour l’anglo-arabie, espérer que quelques grands investisseurs seront intéressés par les 2 ans ou par se lancer dans l’élevage AA, le 50 % en priorité. Autre rêve : aide de 500 € par mois pendant 6 mois pour ceux mettant un 37,5 % et + à l’entrainement. Coût 3000€ par cheval. Qui seraient repris sur les premiers gains.
Hubert Harivel - 15-01-2017 14:29
Autres rêves car utopiques : Quelques courses d’AA ouvertes aux 6 ans et + en France (dont un Arc et davantage de handicaps). Quelques courses AA avec décharges pour les 50 % en Corse.
HUBERT HARIVEL - 15-01-2017 14:53
Pour en revenir au programme 2017, quelques commentaires sur besoin de quelques courses plus modestes en 4 et 5 ans 37 et + : Budget équivalent entre les 4 catégories de courses (3 ans / 4 et 5 ans pour les 12% et + / 37,5 et + ). 1/3 de courses en moins pour les 37 % et +, mais nominaux supérieurs. De façon générale, c’est bien pour les meilleurs 37 % et +, mais très difficile pour ceux en dessous des meilleurs ou qui arrivent dans le circuit ou qui y rerentrent (un 3 ans ayant eu des soucis revenant en fin de 4 ans ou à 5 ans). Exemple, mon cheval Djilaam d’Or a eu des courses très dures pour apprendre et s’endurcir (programme été 2015 modifié, courses de 37 et + passées en 12 et +, sans décharges spécifiques, et pas plus de partants dans ces nouvelles courses, puis obligé de courir contre chevaux juste en dessous des meilleurs, car quasiment plus de courses pour une « 3ieme catégorie »). Je regrette de l’avoir mis en courses, même s’il a du potentiel. Pourquoi Djilaam a débuté à 4 ans ½ fin aout 2016 ? car pas les moyens de le mettre en course avant, si son propre frère Tidjali d’Or n’avait pas été bon fin 2015, Djilaam serait resté au prè comme beaucoup de galopeurs de toutes races en France, qui ne sont jamais essayés, et même finissent vendus à un boucher, ce n’est pas admissible. Sans espoir de rentrer un peu dans ses frais d’entrainement (si cheval moyen ou quasi débutant ou retapé), qui voudrait (re)essayer des 37 et + en course ou en produire ?
Hubert Harivel - 15-01-2017 15:03
Points plus particuliers sur le projet de programme. AA 3 ans 37,5 % et + : Très bien de ne faire débuter les 3 ans qu’en avril. Mais faire un Critérium comme seconde course du calendrier, le 9 mai, je suis contre (idem pour le Critérium de Tarbes, 7 avril, 3 ans 12,5 % et +, alors que de plus, les AC sont censés être davantage des chevaux d’obstacles). Les PS, plus précoces que les AA et AC ont des groupes avant juin certes, mais leurs critériums sont en juin (Jockey Club et Diane). Fin mai au mieux pour les premiers Critérium serait plus pérenne pour l’élevage anglo-arabe. Ces anglo précoces font-ils des chevaux de 4 et 5 ans ? Pas tous.
Hubert Harivel - 15-01-2017 15:11
Points plus particuliers sur le projet de programme des meilleurs AA 4 et 5 ans 37,5 % et + : Similaire à 2016, avec une très très bonne amélioration, un mois entre les classiques : Le Sélection (28 avril 2017), l’Aquitaine (27 mai 2017), l’Omnium (24 juin 2017) et le Critérium des Landes (19 juillet). En 2016, 6 semaines entre le 12 mai et le 25 juin, mon cheval Tidjali d’Or AA 50 ne tenait plus en place, le 25 juin, course à l’extérieur, trop frais et de gaz, a tiré, sa seule contre-performance, nous avions cherché en vain une course début juin (handicap ou contre les 12,5 % et +). Deux observations : 1 : Prix de sélection le 28 avril : où les meilleurs peuvent-ils faire une rentrée s’ils le souhaitent ? 2 : Entre le 19 juillet et le 9 septembre, pas de course, comme en 2016, break utile pour certains chevaux si peuvent être mis au repos 2 ou 3 semaines, mais pas possible pour tous les chevaux (avec Tidjali, nous avons couru à 10 jours, à Vichy le 30 aout Critérium d’Auvergne contre les 12,5 % sans décharges pour les 37,5 % et encore moins les 50, nous n’avions aucune chance, mais rien d’autre pendant 6 semaines, pas même un handicap 2400 m ou plus ouvert à tous chevaux pour faire une semi rentrée si nécessaire. Arrivé 5ième, nous avons démontré que sans 3 ou même 6 kg de décharges, impossible de gagner contre des 12,5 % ou des 25 % à poids égal ou presque). DONC POUR LES COURSES DE 12 et + OUVERTES AUX 37 et +, il faudrait que quelques-unes soient bien intercalées avec les courses des 37 et + , pour les meilleures courses ou non (du 19 juillet au 5 aout Vichy, c’est beaucoup mieux) et que pour toutes ces courses de 12 et + ouvertes, par rapport aux 25, les 37 aient 2 kg (voire 3 kg) de décharge et les 50 (4 kg voire 6). Idem en Corse.
Hubert Harivel - 15-01-2017 15:50
Points plus particuliers sur le projet de programme des « non meilleurs » AA 4 et 5 ans 37,5 % et + : Je me permettrais de faire trois observations, même si je me doute que c’est très compliqué et même un casse-tête que d’établir un programme avec un budget alloué modeste, tout en essayant d’avoir le plus de partants possible et d’enjeux PMU (en PMH modeste). Mais pour les 37 et +, les espoirs de gains, d’après carrières après 5 ans (la seule race ayant cette épée de Damoclès si tôt), de valeurs commerciales étant moindres que pour toute autre race, il faut encourager la mise à l’entrainement des chevaux nés, ne pas décourager ceux courant ou s’apprêtant à le faire, sinon qui voudra encore produire dans cette si belle race dans les années à venir. OBSERVATION 1. Hormis les grandes courses, les autres courses sont de moyennes courses. Il n’existe pas de petites courses, les moins dotées étant fermées quasiment comme les moyennes. Il faudrait de vraies petites courses. En s’inspirant des 12 et + (ou des AQPS), en 2017, il manque au moins 6 petites courses 4 et 5 ans 37,5 et + entre mars et novembre (nominaux 10 000 € ou même 8000 €, n’ayant pas reçu 11000 en vp (2 courses en mars avril mai, car rien avant le 4 juin à Royan fermé pourtant à 20000 (doit-on attendre cette date pour faire rentrer nos chevaux ? ou même arrêter les frais et ne plus recourir, un mois de pension revenant à environ 1200€ minimum), puis une course n’ayant pas reçu 15 000 (fin juin : rien entre le 4 juin et le 19 juillet), puis 3 courses ensuite à partir de fin aout (juillet aout des courses, mais terrains secs possibles, ce n’est pas la meilleure époque pour courir, mais spectacle oblige souvent). Calendrier à si possible intercaler un peu avec les petites courses de 12 et +. Et attribuer des décharges aux 37 et 50 dans les petites courses de 12 et + ouvertes (-2 et – 4 kg minimum par rapport aux 25). OBSERVATION 2. Première course le 5 mars (fermée 32000), c’est très tôt, les chevaux devraient déjà avoir repris l’entrainement en ce 15 janvier 2017 (repos plutôt court pour les chevaux ayant couru les 17 ou 20 novembre 2016). Ce sera sans moi très probablement. OBSERVATION 3. Seconde course, le 28 mars (fermée 32000). Sans doute sans moi aussi. Troisième course, Pompadour, le 21 mai (fermée 28000). Presque 2 mois sans aucune course. Cela me choque. Pourquoi préparer un cheval pour une course, le 28 mars (sans aucune espèce de chance les 5 et 28 mars pour nombre de nouveaux 4 ans, des 5 ans plus modestes, où à remettre sur pied comme Djillam d’or), si ensuite 1 mois de repos forcé, ou subvenir à 2 mois de pensions ? pour ensuite se retrouver sans aucun engagement guerre plus favorable le 4 juin (Royan, fermé à 20000), 20 juin (Dax à 14 jours, fermé 32000), 23 juillet (Castera fermé à 22000), 6 aout (Gramat, fermé à 20000), 2 septembre (Dax fermé 26000), 17 septembre (Dax fermé 26000), rien le 22 octobre (Tarbes, plus le réclamé ?), 20 novembre (Agen, fermé à 25 000). SI AUCUNE POSSIBILITE DE PRENDRE DE L’ARGENT AVANT JUIN, soit les chevaux ne courront pas, soit ceux qui courront vont se fatiguer et leurs entraineurs se lasser. Ils seront éventuellement absents à l’été et à l’automne. « Distribuer » plus d’argent au printemps et au plus grand nombre me semblerait plus profitable pour le second semestre (nombre de partants, etc.). Mais je peux tout à fait me tromper.
Hubert Harivel - 15-01-2017 18:10
CONCLUSION : Pessimisme pour les anglo-arabes à 37,5 % et plus. Les enveloppes plat sont similaires entre « 12 et + » et « 37 et + ». Pourtant, les « 12 et + » peuvent avoir une seconde carrière, soit surtout en courses d’obstacles, soit pour les meilleurs en Corse. Ils peuvent aussi avoir une valeur commerciale intéressante (exportation obstacles, pour le plat en Corse). Ce n’est pas le cas des « 37,5 % et plus », sauf très rares exception, carrière terminée en fin d’année de 5 ans (seule race dans ce cas), valeur commerciale majoritairement faible. Il ne convient pas de déshabiller Pierre pour habiller Paul, les « 12 et + » méritent leurs courses plates. Il faut surtout raisonner à enveloppe constante, éviter une baisse des effectifs voire, « réamorcer la pompe » des 37,5 % et + en essayant par exemple : Idée 1 : aide de 500 € x 6 mois = 3000€ pour inciter à mettre à l’entrainement un 37,5 % et + (aide reprise sur premiers gains, ce peut être aussi 400 € pour les 37,5 % et 600 € pour les 50 % et plus, ou 350 / 700) Idée 2 : disposer de « petites courses » pour les 37 et + de 4 et 5 ans, le printemps et l’automne. Idée 3 : Mettre des décharges pour les 37 et les 50 dans les courses ouvertes, y compris en Corse. Idée 4 : Bien intercaler quelques courses de 12 et + ouvertes (et décharges), avec le programme 37 et +. Idée 5. Créer une course quinté Arc des Anglo-Arabes 3 ans et + 2400 m (AA 25 et +, décharge de 3 kg pour les 37 et de 6 kg pour les 50 et 1 kg par 100 000 € de gains) Idée 6. Ouvrir quelques courses d'anglo (12 et + et 37 et +) aux 6 ans et + Idée 7. Ouvrir toutes les courses plates de 2400 m et + à tous chevaux. Idées Autres ? Bien cordialement
Hubert Harivel - 15-01-2017 18:14
AA 37 et + pour 4 et 5 ans : 1_Courses du 5 et 26 mars : étaient fermés à 32 000 jusqu'à ce week-end. Viennent de passer à 35 000. 2_Une course soit-disant le 17 avril, fermée à 40 000. Apparue une semaine. Vient de disparaître. Ce grand Tarbes est bien une course pour 3 ans. 3_25 mai, la course d'après (fermée à 30 000). 4_Même en 12,5 et +, attendre le 7 mai sans décharges pour les 37 et 50 (étaient fermées à 3500, maintenant à 12 000). Conclusions : 1_Pas de programme pour les "petits" chevaux, la base de la pyramide. 2_Il est impossible de planifier une éventuelle remise à l'entrainement et une rentrée dans ces conditions. Ou alors, le message est-il le suivant ? restez au pré ou au box ? car nous avons assez de partants.
hubert Harivel - 24-01-2017 20:16